Le Réseau des arts d’Ottawa est heureux de lancer le Projet de rétablissement des espaces culturels grâce à un financement de la Ville d’Ottawa. Ce projet essentiel sera axé sur le renforcement des capacités communautaires dans des espaces qui n’appartiennent pas à la ville en offrant un accès à une expertise en matière de qualité de l’air intérieur à des sites communautaires du domaine des arts et de la culture qui ont besoin d’une aide technique en raison de la COVID-19, une aide pour rouvrir et récupérer.

Ce projet visait à renforcer les capacités communautaires dans des espaces artistiques et culturels communautaires qui n’appartiennent pas à la Ville en leur offrant un accès à des évaluations de la qualité de l’air intérieur (QAI) sur les sites, effectuées par la firme d’ingénierie Bouthillette Parizeau (BPA). 

En effectuant notre étude, nous avons constaté le désir et la nécessité de revenir aux expériences artistiques vécues en personne. 

Avec l’aide d’un jury composé de divers membres de la communauté artistique, le Réseau des arts d’Ottawa a choisi 5 espaces artistiques à étudier. Les cinq espaces choisis, c’est-à-dire La Nouvelle Scène,  le  Gladstone Theatre, le Bronson Centre, Live on Elgin et Studio Space Ottawa représentent une gamme de pratiques artistiques différentes, et ils sont également de différentes grandeurs et capacités, et ils fonctionnent selon différents modèles d’opérations. 

Grâce à l’évaluation de ces cinq sites, les ingénieurs ont rédigé le rapport général suivant qui présente des recommandations d’améliorations qui pourraient être apportées à des systèmes CVC dans des espaces culturels pour réduire les risques de COVID 

Même si ce rapport s’adresse principalement aux propriétaires d’espaces culturels, de centres culturels et aux producteurs d’événements, il est important, alors que le secteur culturel ouvre de nouveau, que tous les artistes et tous les amateurs d’art développent une compréhension de la QAI afin de militer en faveur de leur sécurité et d’évaluer les risques. 

En raison de ce projet, nous espérons voir le public retourner dans les espaces artistiques et culturels avec confiance et de façon sécuritaire. De plus, nous espérons que le fait de permettre à ces espaces d’opérer de nouveau au-delà du seuil de rentabilité facilitera ainsi la relance économique de ce secteur et mettra un frein aux fermetures de ces espaces artistiques dont nous avons tant besoin.