Qu’est-ce que l’Art des quartiers d’Ottawa

L’Art des quartiers d’Ottawa donne l’occasion à des artistes professionnels et des groupes artistiques de travailler directement avec des membres de la collectivité en vue de tisser des liens avec des groupes communautaires comme des bibliothèques publiques et des centres de santé communautaire, et d’encadrer des artistes émergents.

À titre de mentors, les artistes participants pourront transmettre leurs connaissances et offrir également une formation utile à leurs mentorés, ainsi que poursuivre leur propre démarche artistique dans la collectivité. Les mentorés recevront de précieux commentaires, conseils et possibilités de réseautage, ce qui permettra de renforcer leur démarche et leur confiance sur le plan artistique.

Tout au long de la résidence, quatre rassemblements auront lieu au cours desquels les artistes, les participants au projet et les membres de la collectivité pourront tisser des liens et faire part de leurs pratiques exemplaires. Ces rencontres se termineront par un symposium sur l’engagement communautaire par les arts en l’hiver 2019 où les partenaires communautaires et les participants au projet auront l’occasion de faire part de leurs expériences et de prendre connaissance de celles des autres.

Objectifs du programme d’artistes en résidence de l’Art des quartiers d’Ottawa :
  • Mobiliser les résidents d’Ottawa afin qu’ils participent à des initiatives artistiques dans le cadre de projets menés par des artistes
  • Mieux faire connaître l’art comme outil pouvant renforcer les collectivités
  • Favoriser la création de liens entre les arts et les collectivités en proposant des occasions aux artistes de tisser des liens avec les résidents.
  • Favoriser la création des opportunités de mentorat et des possibilités professionnelles pour les artistes émergeants à Ottawa

L’Art des quartiers d’Ottawa 2018-19: Les artistes

Après avoir obtenu son baccalauréat ès arts de l’Université Carleton, Jennifer a tiré profit du savoir-faire de nombreux enseignants et mentors de renom se spécialisant dans le verre d’art. Elle a étudié au studio de Corning (à New York), au Pittsburgh Glass Center et aux American Steel Studios en Californie. Jennifer travaille le vitrail, la fusion du verre, le verre transformé et le verre au chalumeau. Elle enseigne ses techniques à d’autres artistes du verre aux États-Unis et en Europe.

On a pu voir ses œuvres dans les boutiques du Cirque du Soleil, celle du Musée des Beaux Arts de Montréal et au Algonquin Arts Centre dans le parc Algonquin, entre autres, sans compter dans des expositions en Ontario.

Vivre près de la rivière a influencé les œuvres de Jennifer tant sur le plan de l’imaginaire que méditatif et ses rapports avec le verre et l’eau.

Jennifer aime passer du temps à réfléchir à la lumière, aux ombres et aux reflets de l’eau, qu’elle transpose ensuite dans de nouvelles techniques. Nombre des œuvres tridimensionnelles de Jennifer touchent les nids de verre, les ailes et la fusion de verre avec du vieux bois et des pierres. Jennifer fusionne la réalité et l’imagination en créant de nouvelles interprétations de ce que l’on trouve à l’état naturel.

En collaboration avec la communauté inuite, elle se servira d’une armature de kayak pour capturer la lumière traversant des panneaux de verre multicolore. Cette œuvre sera exposée au Musée canadien de l’histoire.

Christine Mockett, sculptrice et artiste textile de la région d’Ottawa, est née en Angleterre mais a grandi dans le sud de l’Ontario. Elle a étudié dans le domaine de la conception de vêtements et a créé des tenues professionnelles à Sydney, en Australie. À Montréal, dans le cadre de son baccalauréat en beaux-arts, elle a étudié la sculpture textile et la technologie prêt-à-porter. Les vêtements font partie de ses œuvres en tant qu’architecture portable. Les « lieux » occupent une place centrale dans sa pratique tout comme ce qui lie l’architecture, l’environnement et la présence physique. Christine aime participer à la co-création de projets artistiques communautaires qui favorisent l’accès à tous des programmes d’art. Elle travaille avec des matériaux recyclés et transformés et son studio et sa pratique d’art favorisent le zéro déchet. On a pu admirer les œuvres de Christine dans Fiberarts, Embroidery Canada, fibreQuarterly et elles ont été exposées ou fait l’objet de collections au Canada, aux États-Unis, en Italie, au Mexique et en Australie.

Ses ateliers avec des résidents de logements communautaires de la ville devraient donner lieu à une série d’installations d’art textile.

En profitant de la diversité des traditions culturelles, les artistes MASC offrent des ateliers, des spectacles, des programmes d’artiste en résidence, des programmes de perfectionnement professionnel en musique, danse,  théâtre, littérature, médias ainsi qu’en arts visuels. Les programmes de MASC sont livrés en anglais et en français, à travers l’est ontarien et l’ouest du Québec, aux étudiants de la maternelle à la 12ième année, aux jeunes et adultes dans une variété de contextes communautaires (garderies, musées, NCC, les festivals et les résidences de personnes âgées.)

Jamaal Jackson Rogers

Artiste de carrière, Jamaal Jackson Rogers vit, crée et innove à Ottawa, au Canada. Il s’exprime principalement par la poésie et la composition de chansons. Il conjugue également les activités de mentor artistique, de coach de performance et d’éducateur artistique. Il aime consacrer du temps avec ses enfants, travailler avec les jeunes et les artistes et profiter d’une soirée tranquille, seul sur son divan de cuir vert.

Son projet consiste en un atelier de composition de chansons de huit semaines. Les participants exploreront les techniques utilisées pour composer des chansons contemporaines (hip hop, R&B, pop) et transféreront ce qu’ils ont appris pour créer une chanson de leur propre cru, qui sera par la suite produite dans un vidéoclip.

Jacqui Du Toit

Jacqui Du Toit est une conteuse internationale, éducatrice artistique et artiste du spectacle de l’Afrique du Sud. Le conte a toujours joué un grand rôle dans son éducation en Afrique du Sud, au cours des temps difficiles de l’apartheid et des années de liberté de la nation arc-en-ciel et il n’a cessé de lui servir de guide. Selon Jacqui, notre capacité d’apprendre du passé en écoutant et en partageant des histoires nous donne les outils pour prendre de meilleures décisions pour l’avenir.

Son projet consiste en une série d’ateliers de huit semaines de création littéraire, de mouvement et de théâtre pour faciliter la découverte d’histoires en soi, du processeur transformateur de la pensée créative et l’art du conte.

Artiste de la scène, directrice artistique, dramaturge et productrice, Eleanor compte un long passé d’engagement communautaire par les arts, intimement lié à son travail au théâtre professionnel. En 2002, elle reçoit le prix Victor Tolgesy en déférence à son travail dans le milieu. Cet automne, elle dirigera un hommage à Joni Mitchell, This Flight Tonight, au théâtre Gladstone. Pendant 20 ans, elle a travaillé dans le Glebe à mettre en scène des pièces et des comédies musicales à grand déploiement. Elle a écrit cinq pièces pour ce groupe intergénérationnel. Parmi les projets à long terme, on compte les Poverty Players du Centre de santé communautaire Pinecrest-Queensway et Faith and Arts Ottawa, initiative d’action sociale auprès des jeunes adultes. Le sujet de ces projets : la croyance, le désespoir environnemental, et plus récemment, la question des transgenres. En 2017, elle a dirigé Overbrook, the Musical et a établi un processus de production communautaire avec l’équipe de planification.

Elle a agi à titre de mentor auprès de jeunes artistes et pendant plus de 30 ans a créé des débouchés à titre de directrice fondatrice d’OPT Theatre in Action, du Salamander Theatre for Young Audiences, du Shakespeare Camp, et en tant qu’artiste principale de of Bear & Co.

Elle travaillera au sein de la communauté pour créer un journal d’Overbrook, un projet de performance qui donne voix au quartier. Ce projet regroupera des comédiens, des chanteurs et des danseurs de tout âge travaillant dans plusieurs langues. Son inspiration pour ce projet est venue de la réaction de la collectivité à l’égard de la fermeture l’an dernier de l’école secondaire Rideau, qui comprenait la comédie musicale Overbrook, à qui l’on avait confié la direction. Un groupe de membres de la collectivité a ainsi été inspiré à mettre en vedette leur quartier et documenter la vie de ses résidents.

Nous joindre

Les demandeurs doivent parler avec la gestionnaire de programme avant de présenter leur demande.

Alex Maltby, gestionnaire de programme

Téléphone : 613-580-2767  Courriel: alex@artsnetottawa.ca

(To obtain the English version of this document, please call 613-580-2767 or visit our Web site : artsnetottawa.ca)