Ligne du temps – Réalisations du Réseau des arts d’Ottawa

2017

Célébrations soulignant trois décennies au service de la communauté artistique de la région d’Ottawa.

L’initiative « L’Art des quartiers 150 » (activité reconnue officiellement dans le cadre de Canada 150 et Ontario 150) souligne ce jalon à travers une douzaine de projets artistiques au sein de 21 collectivités de la Ville d’Ottawa.

2016

Partenariat avec Ottawa 2017, le Conseil des organismes du patrimoine d’Ottawa et le Conseil des arts d’Ottawa pour chapeauter les projets du Programme d’investissement des arts, de la culture et du patrimoine durant les célébrations de 2017.

Création d’un groupe de travail sur les arts dans le secteur ouest (West Arts) et ouverture d’un bureau au Centre d’arts créatifs de Nepean.

2015

Mise en œuvre des orientations stratégiques pour 2015-2020 au terme de consultations communautaires exhaustives.

Rôle actif au sein de la nouvelle équipe de leadership communautaire du Centre des Arts Shenkman.

Mise sur pied du Collectif des jeunes leaders du monde artistique en appui aux artistes en début de carrière.

Création conjointe de l’Alliance culturelle d’Ottawa avec cinq autres regroupements culturels, pour faciliter diverses initiatives en vue de consolider le secteur culturel à Ottawa.

2014

Programme communautaire triennal « Place d’art » d’artistes en résidence, pour offrir aux artistes professionnels locaux la possibilité de travailler auprès d’organismes communautaires sans but lucratif.

2013

Organisation conjointe de la première Conférence Artpreneur d’Ottawa, en partenariat avec l’École d’art d’Ottawa, le Centre des Arts Shenkman et la Galerie Wallacks.

2012

Célébrations soulignant 25 ans d’offre de services, de ressources et d’initiatives promotionnelles en appui aux artistes et groupes artistiques d’Ottawa; dernière année de Christine Tremblay à titre de directrice générale.

Participation au comité directeur et aux consultations ayant donné lieu au Plan d’action renouvelé pour les arts, le patrimoine et la culture à Ottawa (2013-2018).

2011

Dixième anniversaire du concours SÉLECTIONS, une exposition sanctionnée par jury pour reconnaître les œuvres visualistes créées par les membres.

2010

La campagne de financement du fonds de dotation Articipez atteint 93 % de son objectif, ouvrant la voie à une initiative de financement annuelle. Dévoilement d’un « mur des donateurs » avec une importante présence communautaire au Centre des Arts Shenkman

2009

Grande ouverture du Centre des Arts Shenkman et emménagement dans de nouveaux bureaux.

Ouverture de la Galerie AOE et lancement de la première saison d’exposition.

Obtention du prix TD Canada Trust « Choix de la meilleure entreprise » dans la catégorie « Organisme sans but lucratif de l’année ».

Les effectifs grimpent à plus de 400 membres.

2008

Nouvelle image de marque du Réseau des arts d’Ottawa pour mieux refléter les effectifs croissants à Ottawa et élargir la représentativité sectorielle.

Obtention d’une importante subvention de Trillium Ontario pour la consolidation des projets de partenaires artistiques résidents au Centre des Arts Shenkman.

Après 16 éditions annuelles de notre Déjeuner pour les arts, cette initiative se transforme pour devenir la soirée-bénéfice « Artinis et amuse-gueules ».

Partenariat dans le cadre de la campagne « Our Ottawa Still Includes Culture », en réaction à la proposition du conseil municipal de réduire de 54 % le financement au secteur artistique.

2007

Première pelletée de terre au Centre des Arts Shenkman, et annonce de l’objectif de financement de 5 millions de dollars du fonds de dotation Articipez.

2006

Mise sur pied d’un programme de stage annuel en partenariat avec l’Université d’Ottawa (Administration des arts).

Adhésion au comité directeur du Réseau du Conseil des arts (Ontario) pour mieux définir le rôle des conseils des arts.

2005

Supervision d’un partenariat dynamique au profit des résidents et artistes locaux pour l’établissement d’un nouveau centre des arts du secteur est, réunissant le Mouvement d’implication francophone d’Orléans, le Théâtre Orléans Young Players, Visual Arts Orléans et l’École de poterie de Gloucester.

Vote du conseil municipal de la Ville d’Ottawa en faveur d’un modèle novateur en PPP pour le centre (« City-Shaping Development Strategy »).

2004

Transformation du Conseil des arts de Gloucester qui devient Arts Ottawa Est afin de mieux refléter l’élargissement de sa portée géographique.

Participation à la campagne d’envergure communautaire « My Ottawa Includes Culture » pour dénoncer la proposition du conseil municipal de la Ville d’Ottawa de réduire de 80 % le financement au secteur artistique.

2003

Vote du conseil municipal pour le financement d’infrastructures artistiques dans le secteur est, et motion établissant la nécessité d’accroître annuellement le financement culturel jusqu’à l’équité proportionnelle avec les autres grandes villes canadiennes.

2002

Tenue du rendez-vous annuel « Déjeuner pour les arts » en présence du maire Chiarelli d’Ottawa, et annonce d’un volet d’assise pour les arts et le patrimoine dans le cadre de l’initiative Ottawa 20/20.

Partenariat avec la Ville d’Ottawa et le Conseil des arts d’Ottawa dans le cadre de la campagne de sensibilisation pour les arts « Partagez l’euphorie! »

2001

Obtention d’une subvention triennale de la Fondation Trillium de l’Ontario pour la création de projets artistiques communautaires.

2000

Partenariat avec d’autres collectifs artistiques pour l’organisation de deux forums publics sur les incidences de la restructuration de la Ville pour les domaine des arts.

Lancement d’une initiative pluriannuelle de développement communautaire pour les jeunes (avec le magazine artistique Zygote).

Création de comités consultatifs sur divers enjeux liés aux jeunes et à la diversité.

1999

Reconnaissance à titre de leader pour l’avancement des arts communautaires (par le Conseil des arts de l’Ontario).

Tenue de la première activité « portes ouvertes » sur les arts communautaires, avec la participation de certains membres (kiosques, information et activités).

Installation d’un kiosque InfoArts au centre commercial Place d’Orléans pour promouvoir les activités des membres et les diverses possibilités artistiques.

1998

Nomination à titre de meilleur conseil des arts communautaires en Ontario (par le Conseil des arts de l’Ontario).

Supervision d’un premier projet d’art communautaire d’envergure impliquant plus de 25 artistes et résidents pour la création d’une murale raku à la succursale Gloucester-nord de la Bibliothèque publique d’Ottawa.

Conclusion d’un accord sur les arts et le patrimoine avec le comté de Cumberland.

Première édition du Déjeuner annuel du maire pour les arts, en collaboration avec la Chambre de commerce de Gloucester.

1997

Signature d’un entente de services avec la Ville de Gloucester pour fournir de l’encadrement professionnel et des services auprès de divers groupes (premier conseil des arts en Ontario à s’engager de la sorte auprès de sa municipalité).

1996

Lancement de l’infolettre Bulletin des arts et du calendrier artistique pour mettre en vitrine les artistes et groupes artistiques membres du conseil.

1995

Le maire Cain de Gloucester annonce l’initiative « Loterie pour les arts » afin de générer des revenus pour la création d’un éventuel centre des arts. Mise sur pied d’un conseil sans but lucratif pour la gestion du projet.

1991

Organisation de FestivArts, une initiative de célébrations échelonnée sur un mois au printemps avec la participation des membres du conseil.

Tenue du premier Déjeuner du maire pour les arts.

Nomination de Susan Pitt et Christine Tremblay à titre de co-directrices générales.

1988

Ouverture d’un bureau au Centre communautaire Cyrville (un carrefour central dans le secteur est pour des espaces de réunion ou des studios de musique ou d’art).

1987

Statut d’organisme sans but lucratif pour le Conseil des arts de Gloucester.

Édition inaugurale de FestivArts et gala à l’hôtel de ville de Gloucester.

1980

Notre parcours s’amorce avec Arts Gloucester, un organisme bénévole chapeautant une quinzaine de groupes culturels et plus d’une trentaine de membres à titre individuel.